Tiers-Ordre de l'Unité

Le Tiers-Ordre de l’Unité de Grandchamp est une communauté de laïcs chrétiens qui désirent vivre une vocation de réconciliation et d’unité selon la spiritualité que la communauté de Grandchamp exprime dans sa Règle. Ils cheminent vers cette unité-communion voulue par le Christ, recherchant quotidiennement l’unité :

Unité de la personne

Unité dans les relations humaines

Unité dans l’Église et dans le monde

La Règle

La Règle du Tiers-Ordre de l’Unité s’inspire directement de celle de Taizé et de Grandchamp. Elle a été résumée et adaptée à la vie quotidienne de ceux et celles qui ne vivent pas dans une communauté résidente.

La Règle a pour fondement l’Évangile et plus spécialement les Béatitudes. Les membres du Tiers-Ordre de l’Unité croient à la force d’un engagement et le vivent dans la confiance que Dieu rendra possible leur fidélité.

Les membres du Tiers-Ordre de l’Unité, dans l’esprit de leur vocation d’unité, cherchent des chemins de réconciliation et de non-violence chaque fois que la discorde menace la paix.
Selon leurs possibilités, ils prient quotidiennement « La louange des jours » (office de Taizé) et participent au moins une fois par an à une retraite individuelle ou organisée par le Tiers-Ordre de l’Unité.

Conscients que leur vie prend sa source et son sens dans le mystère de Pâques, ils participent régulièrement à l’Eucharistie et prient quotidiennement, en communion les uns avec les autres et avec les soeurs de Grandchamp.

Prie et travaille pour qu’Il règne

Que dans ta journée labeur et repos soient vivifiés par la Parole de Dieu. Maintiens en tout le silence intérieur pour demeurer en Christ. Pénètre-toi de l’esprit des Béatitudes – joie, simplicité, miséricorde.

Historique

AreuseDès le début, des ami(e)s, réuni(e)s sous le nom de « La Grande Communauté », ont entouré la communauté naissante. Femmes et hommes appartenant aux Églises de la Réforme, ils cherchaient une spiritualité liant contemplation et action. Comme les amis de St François le firent dans les temps passés, ils avaient la volonté de conformer leur vie à l’Évangile portés par la même spiritualité que celle de la communauté.
Frère Roger, Prieur de Taizé, a soutenu Geneviève Micheli, première Mère de la communauté, lorsqu’elle forma un groupe qui deviendra plus tard le Tiers-Ordre de l’Unité. Les premiers foyers se sont développés à Lausanne, Genève, Neuchâtel ainsi qu’en Allemagne, puis s’y ajoutèrent la Suisse alémanique, les Pays-Bas et enfin de Bénin. À ces groupes s’ajoutèrent encore des membres disséminés dans différents pays (France, Canada, Afrique…).

CONTACT

Martine Berazategui,

Suisse Romande et France, responsable adjointe du Tiers – Ordre – de – l’Unité

md.berazategui@bluewin.ch