Textes de méditation et des homélies

Homélie par le pasteur Pierre Bühler le 17 mai 2018

« Et pour cette résistance vigilante, le texte fait le détail de l’armure : vérité et justice, d’abord, comme ceinturon et comme cuirasse. Celui et celle qui se tient debout doit savoir : il faut sans cesse défendre la vérité, si souvent bafouée à l’époque des « fake news » et des mensonges effrontés, et défendre la justice, si souvent foulée aux pieds au nom du pouvoir, des affaires, des intérêts propres. »

Homélie par la pasteure Lucette Woungly-Massaga le 29 avril 2018, le Dimanche des Adieux

« Pour approcher le Père, il n’y a pas de trajet à parcourir, il y a cet homme à découvrir, ce Jésus qui les a appelés et qui chemine avec eux, les disciples. Il s’agit de le connaître et reconnaître qui il est: «Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Dès à présent vous le connaissez et vous l’avez vu.» « 

Homélie par le pasteur Marc Balz : Le bon berger

« Toujours plus, nous sommes appelés à devenir créatifs, entreprenants, les frontières entre l’Eglise et ce qui n’est pas l’Eglise sont devenues tellement minces qu’elle n’existent plus… Les brebis sont dedans ou dehors, dedans et dehors, et tout est à réinventer. »

Prédication par le pasteur François de Charrière le 19 avril 2018

« Les questions nous permettent de progresser dans la rencontre. Parfois elles ouvrent sur tout un champ à explorer. Parfois elles ferment. Il y a des questions qui rassasient car elles montrent des possibles. Elles désaltèrent et maintiennent en vie, pour autant que nous les laissions raisonner en nous, faire écho avec nos affects. »

Homélie par le pasteur John Ebutt le 12 avril 2018

« Les disciples qui marchent en direction d’Emmaüs sont … éteints. Ils ont perdu la flamme de leur foi, l’idéal de leur maître, l’espoir qu’il avait naître en eux. Les derniers événements ont étouffé sur ce qui les animaient, et ils marchent en échangeant, lorsqu’ils sont rejoints par un inconnu qui va souffler sur les braises, va remettre patiemment des étincelles de paroles au bois de leur vie. »

Homélie par le pasteur Jean-Philippe Calame pour la fête d’Annonciation

Marie vit probablement la traversée du samedi saint avec la ténacité humble et entièrement dépouillée de l’espérance en situation extrême : tenir présent ce qu’elle avait saisi du dessein de Dieu ; laisser résonner encore -et ne pas repousser à l’heure des ténèbres- la salutation par laquelle Dieu l’avait déclarée comblée de grâce et choisie pour enfanter le Sauveur qui devait être pour la multitude le sujet d’une grande joie.

Homélie par le pasteur Hyonou Paik, du 8 mars 2018

He 7,11-19 ; Mt 22,23-23 En m’appelant avant-hier pour me demander de remplacer le pasteur qui devait célébrer aujourd’hui mais qui souffre d’une grippe, sœur Pascale a insisté que je n’étais pas obligé de préparer une homélie dans ce genre de situation....

Homélie par le pasteur Hyonou Paik le 25 février 2018

« Le récit de la transfiguration nous place devant un mystère. La présence et la gloire de Dieu surgissent dans le temps humain. La lumière qui n’est pas de ce monde illumine l’espace humain ; la nuée, l’ombre qui vient d’ailleurs, le couvre. Le monde de Dieu fait irruption comme un éclair. »