Actualités

Vu les contraintes liées aux célébrations religieuses à partir du 28 mai, nous sommes dans l’impossibilité d’ouvrir déjà les prières communes à l’Arche à des personnes de l’extérieur. Nous le regrettons ! L’accueil des hôtes est encore fermé, en tout cas jusqu’au début juillet. Fin juin nous allons réévaluer la situation et voir dans quelle mesure nous pourrons commencer à accueillir quelques hôtes individuels. Pour les groupes nous avons dû annuler jusqu’à fin juillet.

Vu que nous sommes un grand groupe – une petite quarantaine de sœurs vivant à Grandchamp – avec un certain nombre de personnes à risque, nous cherchons à discerner quel pas est opportun à faire et quand.

La transmission en direct de nos prières à l’Arche reste un moyen privilégié de communion avec tant de personnes au près et au loin.

Vous trouvez plus d’information concernant la situation actuelle ici.

 

Prier en communion avec nous

Prière commune :
7h15 – 12h15 – 18h30 – 20h30

Prière silencieuse
15h – 15h30 (mardi à samedi)

Eucharistie :
supprimée jusqu’à nouvel avis

Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance

(cf. Jn 15,5-9)

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2021

Introduction à la liturgie de la fête de Pentecôte

Vous allez découvrir une liturgie ample, avec de multiples lectures, des chants (dont certains viennent de l’Eglise orthodoxe) pour essayer de dire quelque chose de la réalité ultime, de ce temps où Dieu sera tout en tous, mais aussi de notre temps. Temps où Dieu par...

Quelques nouvelles – mai 2020

Nous sommes touchées et très reconnaissantes pour tant de liens et pour vos signes d’amitié et de communion.

Homélie par le pasteur Pierre-André Pouly pour Dimanche 19 avril 2020

En contemplant les œuvres d’art parfois sublimes représentant cette scène de l’évangile, on peut trouver étrange leur insistance à mettre en évidence ce qui justement ne fait pas partie du texte : le geste concret de toucher ! Cette insistance a fait de cet élément le point décisif du récit, soit comme preuve de la résurrection corporelle de Jésus, soit comme prétexte pour blâmer la prétendue incrédulité de Thomas. Deux alternatives qui ne me satisfont guère.

Homélie par le pasteur Nicolas Charrière pour jeudi 16 avril 2020

Il est impressionnant que la Résurrection chez Jean soit racontée en prenant autant en compte ce qu’est une vie humaine. Qu’il faille raconter la Vie nouvelle et la mort vaincue en parlant de larmes, de questions, de retournements, d’interpellations, de tâtonnements, de tendresse…

La vie se réveille…